Quand Abdelatif Aït Ben Abdallah découvre Dar Chérifa, il n’hésite pas une seconde. Cette demeure sublime d’époque saadienne dont la pureté des lignes et la majesté des proportions invitent à élever l’esprit sera vouée à être un espace culturel. Pari tenu. Depuis son ouverture, Dar Chérifa accueille des voyageurs du monde entier, venus partager un verre de thé à la menthe autour d’une exposition, d’un concert ou d’un colloque.

Comme dans chaque histoire il y a des temps forts.  Ceux qui ont eu la chance de participer au Festival de poésie se souviennent sans doute d’avoir ri aux larmes en écoutant Jean-Pierre Verheggen,poète belge, déclamer ses vers malicieux sous les frises de stucs et de bois sculpté de cette vénérable demeure. D’autres ont en mémoire une fameuse soirée consacrée à l’artiste pop art Hassan Hajjaj. Pour l’occasion, le patio avait été transformé en dance floor ! Et qui n’a pas été ému par la beauté des chants soufis s’élevant aussi haut que les colonnades pour atteindre on ne sait quels sommets !

C’est là toute la magie de Dar Chérifa, maison ouverte à tous les métissages, toutes les influences !

Consultez l’agenda, à Dar Chérifa, chaque rendez-vous est un évènement !